Contexte :

«Puisqu’on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles» (James Dean)

Un jeu dans lequel on se sert de ventilateurs, sèche-cheveux ou autre pour faire s’envoler des matériaux !

 

Matériel à prévoir :

  • Des branchages, éléments naturels, plumes, feuilles d’arbres, fleurs, pétales de fleurs. Eléments volatiles, légers.
  • Ventilateurs, sèche-cheveux (à manipuler sous les yeux des adultes)
  • Filmer le vent dans les branches des arbres, sur un champ…
  • Enregistrer le son du vent, du tonnerre

 

Installation :

  • Prévoir une pièce.
  • Installer sur une table basse de manière graphique les matériaux par famille (nature aux teintes marron, nature aux teintes verte, fleurs, objets manufacturés…). Les matériaux doivent être à disposition des petits, posés côte à côte par taille, couleurs… ne pas les superposer, bien les aligner afin que les enfants puissent les attraper facilement.
  • Sur un autre support ou au sol disposer graphiquement les ventilateurs, sèche-cheveux (par taille par-exemple)
  • Si on a un rétro projecteur, diffuser le film et jouer entre le mur sur lequel il est diffusé et le projecteur

         

 Quelques expériences:

  • Sentir le vent, l’apprivoiser et accompagner sa course
  • Agiter des branches entre le mur sur lequel est projeté le film du vent préalablement réalisé (Par Janod, mettre à disposition aux parents ce film)
  • Bouger au rythme du bruit du vent (Par Janod, mettre à disposition aux parents ces sons)
  • Rattraper des morceaux de papiers projetés par un ventilateur

 

Pour les plus petits et ceux qui bougent moins :

  • Leur faire sentir le vent à l’aide du ventilateur sur leur visage, leurs mains, leurs pieds
  • Avec le sèche-cheveux, jouer avec des sensations de chaud, de froid

 

Proposition pédagogique :

  • Éveil sensoriel
  • Découvrir, explorer
  • Produire des effets
  • Manipuler