Contexte :

«Le cirque, ça sent la poudre de maquillage, la barbe à papa, ça sent la joie, l’insouciance et l’émerveillement. Le cirque, ça respire la vie. Ça respire la fête. Ça inspire l’amour.

Les 60 cubes cirque de Janod peuvent être à l’origine de bien des constructions, mais aussi être détourné de bien des manières.

Matériel à prévoir :

  • Des figurines, des cubes.
  • Des petites voitures, des peluches, d’autres types de jouets.

Installation :

  • On ouvre le panier des cubes et on dispose autour les cubes.
  • En laissant le panier vide, il peut devenir un panier de basket.

 

Quelques expériences :

  • On peut construire en empilant les cubes et bien sûr, détruire ou déconstruire.
  • En mêlant les cubes et les différents jouets, on peut installer un paysage, une scène (château, ville, tour, etc.)
  • On peut s’amuser à viser et à lancer des boulettes de papier dans le panier.

Pour les plus petits et ceux qui bougent moins :

  • Les très jeunes enfants peuvent empiler et déconstruire, faire tomber les cubes.
  • Ils peuvent aussi toucher ou écouter : en tapant deux cubes l’un sur l’autre pour produire du son.

 

Proposition pédagogique :

  • Découvrir la fragilité d’un édifice en empilant puis en déconstruisant.
  • Améliorer sa motricité fine mais aussi global, travailler ses capacités à viser, à lancer.
  • Explorer les formes et les sonorités.