Contexte :

«L’arithmétique, c’est être capable de compter jusqu’à vingt sans enlever ses chaussures» (Walt Disney)

Ce jeu propose d’apprendre à compter en remplissant les piques du hérisson Janod

 

Matériel à prévoir :

  • Marrons, cailloux, bouchons en liège.
  • Des récipients de même taille.

 

Installation :

  • On sépare les éléments (marrons, cailloux, bouchons) en deux tas. L’un avec un peu plus de 10 éléments, l’autre avec un peu moins.
  • On dispose le hérisson au centre.

 

 

Quelques expériences :

  • L’idée principale, c’est de remplir les trous du hérisson avec les différents éléments.
  • On se rend vite compte qu’il n’y a pas autant d’éléments dans les deux tas.
  • On peut compter les éléments, ou simplement verbaliser la différence dans les quantités.

 

Pour les plus petits et ceux qui bougent moins :

  • Les plus petits peuvent se servir des éléments pour faire du transvasement.
  • Ils peuvent également profiter de l’aspect esthétique du hérisson et jouer avec.

 

Proposition pédagogique :

  • C’est une première découverte des quantités mais aussi des différences de poids et de taille.
  • On découvre le travail de coopération et d’imitation.
  • C’est l’occasion de comprendre les quantités mais aussi – pour les plus grands, les nombres.
  • Le jeu pousse à la verbalisation, notamment l’expression des différences.