Pour la troisième fois aujourd’hui votre petit homme souhaite transvaser des graines de maïs ou bien jouer à son jeu de pirates favoris ? Vous avez apprécié le regarder découvrir cette activité et vous preniez beaucoup de plaisir à jouer avec lui. Ceci dit, vous commencez sérieusement à vous lasser de cette répétition. Et si on changeait d’activité ?

 

  • Qu’est-ce que la mémoire rythmique ?

De 0 à 3 ans, l’enfant développe une mémoire rythmique. Tous ses apprentissages sont basés sur la répétition. En effet, l’enfant se consacre principalement à 3 ou 4 activités qu’il répétera. Cela ne ressemble pas à un manque de curiosité, bien au contraire. Cela lui permet de créer des liens, d’apprendre, progresser et surtout de mémoriser. Ce besoin de répétition présent à l’âge adulte est encore plus fort chez l’enfant.

 

  • Il lance et relance sa cuillère depuis sa chaise haute…

Loin de là l’idée d’agacer papa et maman ! Ce petit manège présent dès l’âge de 10 mois permet à l’enfant d’expérimenter. Bébé pense que les objets disparaissent dès lors qu’il ne les voit plus. En répétant cette petite fourberie, bébé met en place la permanence de l’objet : même lorsqu’il disparaît, l’objet existe ! Vous perdez patience ? Remplacer ce jeu par une partie de « coucou » qui aura un effet similaire.

 

  • Et si on changeait d’histoire ?

Lorsque vous parvenez à réaliser un casse-tête, il vous tient à cœur de le recommencer au plus vite simplement parce que vous êtes satisfait de maîtriser la situation. Quelle fierté pour l’enfant qui après quelques lectures parvient à terminer les phrases à votre place. En proposant régulièrement la même histoire, l’enfant enrichit ainsi son vocabulaire. Au départ, n’hésitez pas à privilégier les histoires courtes avec un grand nombre de répétitions de mots comme les comptines. Chez le tout petit, vous verrez ainsi apparaître des premiers mots très rythmés : « dada », « dodo », « nounou »… Chez le plus grand, vous l’observerez anticiper les émotions qu’il avait pris plaisir à ressentir lors de la dernière lecture.

D’une manière générale, la répétition est apaisante et sécurisante pour l’enfant. Dans la vie quotidienne, les routines lui permettent d’anticiper sereinement sa journée (lors des repas, de la toilette…). Elles sont nécessaires. Si toutefois vous perdez patience (voilà 10 fois que vous écoutez la même chanson…) , n’hésitez pas à lui lancer des défis plus complexes lorsqu’il maîtrise l’activité ou bien à attirer son attention petit à petit sur une nouvelle activité.

Qu’il est bon de répéter pour profiter de la joie de la réussite !