L’enfant est un petit être de mouvement, de perception, de sensation et d’intelligence sensorielle et motrice. Il suffit de l’observer pour s’apercevoir que seule l’action et l’expérience lui apportent une telle connaissance du monde et de son environnement !

Dès les premiers mois, le bébé va percevoir les formes en manipulant des petits jeux bien connus d’encastrements dans une boite ; il va les mettre à la bouche, les passer d’une main dans l’autre, les regarder, essayer les différents trous pour enfin entendre dire : «  bravo ! Tu as mis le rond ! » ? et ainsi de suite…. Il va alors faire une synthèse de ces différentes informations sensorielles et les intégrer.

Plus tard, assis à une petite table, il manipulera une planche de formes à emboiter et le fera avec d’autant plus de facilité qu’il aura pu vivre l’expérience précédente.

Les notions de tailles et de grandeurs, utiles en géométrie seront déjà abordées bien avant l’entrée à l’école ! Sortir les belles boites à congélation de maman, bien rangées dans la cuisine, les désempiler, pour les remettre l’une dans l’autre, essayer toutes les formules de rangement et de classement possibles, seront les premiers jeux de perception des grandeurs.

Ce jeu se retrouve dans les pyramides bien connues à empiler ou ré-emboiter que votre enfant démonte et remonte autant qu’il le faut et le peut pour s’amuser et en comprendre tous les mystères.

Il aimera aussi utiliser les jeux de constructions de petit mécano où il devra associer, en suivant des plans par exemple, les divers éléments et formes pour faire de magnifiques constructions.

Grâce à toutes ces expériences, il sera à l’aise avec les notions spatiales, géométriques et logico-mathématiques si importantes dans la vie pratique quotidienne et à tout âge mais aussi lorsqu’il sera en classe pour réaliser des opérations, résoudre des problèmes !

Il aura aussi développé des notions de causalité et un sens logique pour élaborer des plans et imaginer des solutions !

 

Toutes ses expérimentations seront alors sources de connaissances !

Nous allons ici vous donner des idées de jeux à faire à la maison :

  1. Classons la famille du plus petit au plus grand !

Au sol, soit sur des feuilles en rouleau, soit sur une surface extérieure (cour goudronnée), faites s’allonger dans le désordre chaque personne de la famille et à l’aide d’un feutre ou d’une craie, dessinez le contour de son corps ; vous pourrez dans le même temps faire connaissance avec les différentes parties du schéma corporel. Puis, éloignez-vous (ou superposer vos dessins) et faites le constat de l’ordre de grandeur de chacun… c’est étonnant de surprise !

 

  1. Les formes à l’aveugle

Tout d’abord, partez à la recherche de formes dans votre quotidien…. Pas si facile que cela ! Il va falloir se creuser le cerveau J et s’y mettre à plusieurs. Celui qui en aura trouvé le plus, commencera le jeu.

Mettez  tous ces objets dans un sac et plongez la main dedans ; « tu dois me sortir un carré ! », « et maintenant, une boule » et « pour finir, un cylindre ! »

En effet, aux formes unidimensionnelles, viendront s’ajouter les volumes ; un bon moyen de les découvrir et d’aller chercher leur nom dans le dictionnaire…. Vous savez bien, cet ouvrage en forme de pavé droit, ou plutôt devrais-je dire en forme de parallélépipède rectangle J J

  1. Je dessine dans ton dos

Il ne suffit pas de les reconnaitre avec nos yeux, ni avec nos mains…. Mais est-on capable de les reconnaître dans notre dos ?

Mettez-vous à tour de rôle en position du dessinateur puis dans celui sur qui l’on dessine les formes ou les tailles à comparer ; il vous faudra alors faire appel à vos images mentales pour imaginer la forme dessinée. Celle-ci sera d’autant plus aisée que l’enfant aura manipulé les objets et aura joué à découvrir toutes ces notions.