Le bébé depuis sa naissance exerce sa tonicité librement. Sa 1ère position naturelle et spontanée est le décubitus dorsal ; allongé sur le dos, il prend conscience de sa stabilité corporelle arrière et est en alerte face aux stimulus auditifs, visuels, tactiles, kinesthésiques.

Il peut alors orienter son regard et son corps de droite à gauche. Le bébé agite ses bras et ses jambes sans réel objectif pour commencer puis attrape volontairement des objets ou ses pieds ; il est dans un espace de préhension ! Progressivement, avec l’augmentation de sa tonicité et de sa bonne répartition dans le corps, il va pouvoir se retourner sur le ventre et apprendre à dissocier le haut et le bas de son corps ; ses jambes s’élancent sur un côté et créent le retournement grâce à la bascule de son bassin.

Sur le ventre, il prend appuis sur les avant-bras puis sur les mains ; il est prêt à observer l’espace qui l’entoure et à aller à sa découverte ! Il replie les jambes sous son ventre, pousse sur les genoux et le 4 pattes va le pousser à l’exploration d’un nouveau monde, celui de l’espace de locomotion !

Il va alors pouvoir prendre des appuis en hauteur, sur des marches, des meubles ou des jouets et tester le redressement de son axe corporel jusqu’à ce qu’il ose plier une jambe, se retrouver dans la position « du chevalier servant » et après une poussée sur les jambes, se retrouver comme les grands en position DEBOUT !

Bébé aura alors entre 8 et 18 mois selon l’envie et les outils développementaux de chaque enfant ; il est en effet important de savoir que la marche est un long processus fait d’un développement tonique et postural propre à chacun et en lien étroit avec les expériences libres et spontanées de l’enfant !