L’écriture est le geste le plus complexe et le plus élaboré que nous ayons à réaliser.

Il repose sur 4 critères fondamentaux que l’on peut regrouper sous le nom de « profil SMAC » : Sensorialité – Motricité – Affectivité – Cognition.

Dans cet article, nous allons nous intéresser à la composante Motrice du geste grapho-psychomoteur, et plus particulière à la motricité des doigts.

Le développement neuromoteur permettant le contrôle volontaire se fait selon une organisation proximo-distale, à savoir du buste vers les extrémités des membres. La motricité digitale apparaîtra donc tardivement dans le développement de l’enfant, après qu’il ait intégré et maîtrisé la mobilité de son épaule, de son coude puis de son poignet.

 

Entre 4 et 6 ans, votre enfant devrait pouvoir utiliser une pince dite « mature » :

Pince tridigitale : le crayon est tenu entre la pulpe du pouce et de l’index, et repose sur le côté du majeur.

 

 

 

 

 

Pince quadridigitale : le crayon est tenu entre la pulpe du pouce, de l’index, du majeur et repose sur le côté de l’annulaire.

Cette prise devra donc être suffisamment tonique et mobile pour lui permettre de tenir efficacement son crayon et le déplacer de manière fluide sur la feuille.

Pour renforcer la tonicité et la mobilité des doigts scripteurs, voici quelques petits exercices de gym très rapides et non contraignant, à réaliser partout, à tout moment de la journée, par les petits et les plus grands.

 

 

Le petit soldat : l’index et le majeur sont tendus, puis se plient chacun à leur tour.  

 

  La marche : l’index et le majeur sont tendus, et avancent en avant, puis en arrière.

OU

Le piano plat : la main est posée à plat. Les doigts se soulèvent, un à un, sans faire bouger les autres.    

 

 

 

 

 

Le piano pouce : chaque doigt vient faire un bisou au pouce, chacun son tour.   

 

Le gratte-gratte : le poignet est posé à plat, la main en poing. L’index et le majeur se déplient pour gratter la table à tour de rôle.

 

 

 

 

Le crocodile: le pouce et le majeur sont placés de chaque côté d’une pince à linge pour l’ouvrir, et l’index par-dessus pour former
l’œil du croco, qui doit rester bien rond !

Psst…! Vous pouvez faire un combat de crocodile, en face à face, en attrapant le plus rapidement possible le crocodile de l’autre.

Le chiffonnage : à l’aide d’une seule main, froisser une feuille, puis la défroisser.

PETITE ASTUCE : Lors de l’écriture, si votre enfant ne parvient pas à mobiliser seulement les 3 doigts scripteurs : pouce – index – majeur, vous pouvez placer une perle dans sa main, à maintenir contre sa paume avec l’annulaire et l’auriculaire.

A vos doigts… !